Actualités
Sud Ouest : « Le gourou derrière les barreaux »

Sud Ouest : « Le gourou derrière les barreaux »

Publié le : 07/10/2016 07 octobre Oct. 2016
Philippe Lamy a été condamné à 5 ans de prison dont 4 ferme pour avoir placé plusieurs femmes sous emprise mentale.

Cinq ans de prison dont un avec sursis, révocation d’un sursis antérieur de quatorze mois et mandat de dépôt à l’audience. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Philippe Lamy, arrivé libre le matin, a quitté le tribunal de Libourne encadré par plusieurs policiers, totalement abasourdi. Convaincus de sa dangerosité, les juges sont allés au-delà des réquisitions du parquet, allouant 15 000 euros de dommages et intérêts à chacune des trois victimes, devenues les objets sexuels de celui qui se faisait appeler Maître Ilario lorsqu’il officiait dans un club libertin médocain.

Emprise mentale

L’ostéopathe poursuivi pour exercice illégal de la médecine a été en revanche relaxé. Fasciné par Philippe Lamy, le soignant avait distribué à certains de ses patients les gélules magnétisées dont son mentor faisait commerce. Lui aussi était sous emprise mentale au sens de la loi About-Picard. Votée en 2001, elle a créé l’infraction d’abus de faiblesse sur une personne en état de sujétion psychologique. Alors que les gourous prolifèrent, les affaires de ce type arrivent pourtant rarement devant la justice. Les victimes hésitent à la saisir, et les magistrats rechignent souvent à appliquer ce texte, de peur de toucher à la liberté de conscience.

L’examen du consentement n’est pas toujours chose aisée au regard de la diversité des réactions humaines. « Les phénomènes d’emprise mentale existent. C’est une réalité, convient Me Maud Sécheresse, l’avocate de Philippe Lamy. Mais, dans ce dossier, il me semblait qu’il y avait matière à discussion. Ces femmes n’avaient pas perdu tout sens critique. À plusieurs reprises, elles avaient été capables de dire non. »

Les critères habituellement retenus pour définir l’emprise mentale étaient malgré tout réunis : séparation des membres de la famille, rupture avec l’environnement professionnel et amical, refus des traitements médi- camenteux… Plus rien ne pouvait s’opposer à la sexualité débridée et violente d’un homme prisonnier de son image et résolu à aller jusqu’au bout de ses fantasmes.

« Ce procès a été très pédagogique, comme celui des reclus de Monflanquin, se félicite Me Daniel Picotin, l’avocat des victimes. L’emprise mentale peut toucher tout le monde et survenir à tout moment. Bien souvent, les victimes sont des personnes adaptées et parfaitement insérées. Aucune profession, aucun milieu n’est à l’abri. Ce n’est pas une question d’éducation. »

D’une intelligence très moyenne, Philippe Lamy, titulaire d’un CAP service hôtelier, ne sait pas poser une division. Cela ne l’a pas empêché d’enchaîner à sa personne des femmes beaucoup plus cultivées et diplômées que lui. « Il y a des choses que je ne m’explique pas encore aujourd’hui », reconnaît, cinq ans après l’avoir fui, une jeune femme avec bac + 6, cadre de la grande distribution. Pourquoi avait-elle subi sans rien dire des pratiques sadomasochistes alors que « ce n’est pas du tout [son] truc » ?

Sud Ouest du 07/10/16

Historique

<< < ... 11 12 13 14 15 16 17 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.