Actualités

Le Parisien : Libourne, Philippe Lamy, « magnétiseur » et « gourou », jugé pour « emprise mentale »

Publié le : 05/10/2016 05 octobre Oct. 2016


Philippe Lamy, ex-gérant d’un club libertin à Listrac-Médoc (Gironde), a répondu mercredi devant le tribunal correctionnel de Libourne d’abus de faiblesse, agressions sexuelles et exercice illégal de la médecine, après avoir placé sous « emprise mentale » trois femmes — dont l’une atteinte d’un cancer — et leur avoir prescrit de faux traitements.

Au terme des débats, émaillés des témoignages poignants des victimes, le procureur Christophe Auger a requis quatre ans de prison dont un avec sursis contre le prévenu, une peine assortie d’une demande de mandat de dépôt.

La présidente du tribunal correctionnel, Cécile Baudot, a décrit le « même processus d’emprise » et d »esclavagisme » infligé, entre septembre 2012 et juin 2014, à ces femmes malades et vulnérables. L’une était traitée pour un cancer de la thyroïde et les deux autres pour dépression au moment des faits.

« Gélules magnétisées », « sang de poulet », séances de spiritisme assorties de « rapports sexuels forcés », « isolement des victimes », le prévenu a suivi, selon les témoignages concordants de ses accusatrices le même mode opératoire pour chacune d’elles. Sa « stratégie » consistait à s’immiscer dans leur vie jusqu’à en prendre totalement le contrôle, ont-elles expliqué.

La première a raconté comment, « au départ, elle est séduite et lui fait confiance ». Mais « ensuite, ça s’est dégradé ». Elle a décrit dans le détail des rapports sexuels particulièrement violents.

« Je conteste! C’était une relation naturelle, un jeu de rôles », a lancé Philippe Lamy. Guy Veillon, ostéopathe et compagnon de la victime, était cité à la fois comme victime du « gourou » et co-prévenu pour avoir commandé pour Lamy, les gélules censées guérir ses « patientes ». Il a affirmé avoir agi sous « son emprise mentale ». « Petit à petit, Lamy a pris de plus en plus de place… moins j’avais de discernement plus je m’enfonçais ».

Contre lui, le procureur a requis huit à dix mois de prison avec sursis.

« Je ne comprends pas pourquoi ils ont inventé tout ça. Il n’y a jamais eu de violence je n’ai jamais forcé qui que ce soit, c’est eux qui sont venus à moi », s’est défendu Philippe Lamy.

Sa deuxième victime a expliqué comment le « gourou » l’avait persuadée de suspendre son traitement contre le cancer au point de mettre sa vie en danger. Elle a évoqué à son tour les humiliations sexuelles et la vente de sa maison sous la pression du magnétiseur: « J’étais devenue une marionnette ».

Philippe Lamy a assuré qu’il y avait un « amour récipoque » entre eux. La victime a protesté: « Il n’y avait pas du tout d’amour .. j’étais terrorisée, sous-alimentée et épuisée par la maladie. Ce personnage ne doit plus être dehors ».

Le Parisien du 05/10/16

Historique

<< < ... 11 12 13 14 15 16 17 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.