Ancien membre de la secte Moon, l’Américain Steven Hassan, 58 ans, a consacré sa vie à élaborer une méthode pour exfiltrer les adeptes. Lui-même avait été arraché à la secte par sa famille qui n’avait pas hésité à le séquestrer pour le « sauver ». Une méthode expéditive répandue dans les années 1980 mais aujourd’hui décriée.

Beaucoup moins traumatisant, « l’exit counseling » a permis de faire sortir un millier d’Américains d’une emprise sectaire ces trente dernières années. Son principe : travailler avec les proches de l’adepte pour recueillir un maximum d’informations sur lui et son gourou, puis organiser une rencontre entre la personne embrigadée, sa famille et un psychologue afin de provoquer un « déclic ».

En France, cette méthode, adaptée par Me Daniel Picotin, a été utilisée avec succès dans l’affaire dite des Reclus de Monflanquin, une famille de notables qui vivait en vase clos et qui a versé plus de 5 M€ à son gourou Thierry Tilly, condamné en novembre dernier à huit ans de prison. « Cela nécessite un énorme travail de préparation pour la famille, qui doit chercher à renouer le contact sans être dans le conflit, détaille l’avocat. C’est du cas par cas et le résultat n’est pas garanti, mais c’est la seule méthode efficace. »

Source : Le Parisien du 22/01/12