Articles taggés Maître Picotin

Le « gourou » Robert Le Dinh jugé en appel

0

Ce chef d’une communauté spirituelle est rejugé à partir de mercredi devant la cour d’assises de Haute-Garonne pour le viol d’anciennes adeptes sur lesquelles il est accusé d’avoir exercé son emprise mentale. En 2010, il avait été condamné à 15 ans de prison.

Robert Le Dinh, gourou d’une communauté spirituelle, est jugé en appel à partir de mercredi devant la cour d’assises de Haute-Garonne notamment pour le viol d’anciennes adeptes sur lesquelles il est accusé d’avoir exercé son emprise mentale. En septembre 2010 à Foix, il avait été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.
Deux thèses radicalement opposées s’étaient affrontées au cours du procès de cet homme de 52 ans. D’un côté, d’anciens disciples ont décrit le gourou pervers d’une secte qui usait de son emprise pour obtenir des faveurs sexuelles mais aussi faire financer son train de vie. De l’autre, l’accusé évoquait une communauté d’amis dans laquelle il n’a jamais rien imposé à personne, et certainement pas des viols.

Emprise mentale : « un dossier emblématique »

Disant avoir reçu en 1982 une révélation du Christ, Tang, fils d’un ouvrier bouddhiste d’origine vietnamienne et d’une mère française catholique, dispensait des enseignements spirituels à une vingtaine de personnes, d’abord dans le Lot-et-Garonne, puis, à partir de 2005, dans l’Ariège. Son ascendant était tel qu’il conseillait les adeptes dans leur carrière, constituait les couples ou prénommait les enfants, d’après des témoins. S’il est mis en cause, dit-il, c’est le résultat d’une machination fomentée par Dominique et Isabelle Lorenzato, ex-adeptes motivés par la jalousie et le dépit amoureux. Le couple avait le premier dénoncé les faits, en 2007.

Me Le Bonjour, qui avec Me Martial plaidera l’acquittement comme en première instance, dément le caractère sectaire du groupe de Le Dinh. Si Robert Le Dinh était le « chef » d’un groupe, l’avocat met en doute la « force de son emprise sur les gens. Il faudra voir si elle était suffisante pour contraindre quelqu’un à être amoureux ou à avoir des relations sexuelles« , dit-il. Un avis que ne partagent évidemment pas les parties civiles, parmi lesquelles l’association de défense des familles UNADFI, qui soulignent que le groupe de Tang a été cité dans le dernier rapport de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). C’est un dossier « particulièrement emblématique du fonctionnement de la manipulation et de l’emprise mentale« , dit le couple Lorenzato dans un communiqué. « On aborde ce dossier l’arme au pied« , souligne leur avocat, Me Picotin, faisant valoir en particulier que les expertises psychiatriques avaient « très clairement conclu à l’emprise mentale » exercée par le gourou. Le procès se terminera le 6 avril.

 

Source : TF1 news du 27/03/12

Les reclus de Monflanquin sont libres !

0

TF1Les membres de cette famille qui vivaient sous l’emprise d’un gourou depuis 2001, coupés du monde d’abord dans le Lot-et-Garonne puis en Angleterre, ont « été libérés et sont rentrés en France », a annoncé leur avocat.

JTJT du 18/12/09

Il y a quelques semaines, on vous avait raconté cette incroyable histoire de trois générations d’une famille aristocrate de la région bordelaise qui s’était retrouvée sous l’emprise d’un gourou, après l’arrestation de ce dernier (lire notre article). Voici la suite et fin : leur libération, 8 ans après… Sept Français de cette famille, qui ont vécu depuis 2001 coupés du monde d’abord dans leur demeure à Monflanquin, dans le Lot-et-Garonne, puis à Oxford, en Angleterre, à partir de 2008, ont « été libérés et sont rentrés en France« , a indiqué leur avocat, Me Daniel Picotin, jeudi à Bordeaux.

Thierry Tilly, suspecté d’avoir maintenu sous sa coupe 11 membres d’une famille aristocratique du Lot-et-Garonne, âgés de 24 à 96 ans, a été interpellé le 21 octobre en Suisse dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen puis mis en examen le 28 octobre à Bordeaux pour escroqueries, abus de faiblesse, extorsion de fonds, séquestration avec actes de torture et barbarie. Il est écroué à la maison d’arrêt de Gradignan (banlieue bordelaise).

« Nous avons ‘réveillé’ les sept membres de cette famille »

« C’est une issue formidable, ça fait huit ans et demi que j’attendais cela« , a indiqué à l’AFP par téléphone Jean Marchand, le seul membre du clan Védrines. Ce dernier, qui n’a jamais cessé de se battre pour récupérer les siens, n’est jamais tombé dans la manipulation du gourou et avait été « expulsé » le 7 septembre 2001 par sa femme et ses beau-frères. « Cette affaire démontre que la société française n’a pas les instruments juridiques pour se protéger de ces (gourous) personnes« , a déploré M. Marchand, 58 ans. En huit ans, l’avocat de la partie civile a estimé que c’est environ 4 millions d’euros que Thierry Tilly aurait détourné de la fortune des Védrines qui, aujourd’hui, se retrouvent « entièrement ruinés« .

Quatre des leurs avaient déjà pu être soustraits à l’emprise du gourou. La dernière en date lors d’une opération « d’exfiltration« , menée du 10 au 14 novembre, menée en Angleterre (Oxford et Bristol) par l’avocat bordelais spécialisé dans la lutte antisecte. Deux membres du clan Védrines avaient pu échapper à la manipulation mentale de Tilly avant le départ outre-manche du reste de la famille.

Une nouvelle opération a été entreprise dans ces deux villes anglaises du 9 au 13 décembre et a permis de libérer les 7 personnes qui, restés sous l’influence du gourou malgré son interpellation, a indiqué Me Picotin, qui est président de l’association « Info-secte Aquitaine/CCMN ». « Nous avons ‘réveillé’ les sept membres de cette famille qui se sont tous constitués partie civile dans ce dossier« , a expliqué à l’AFP Me Picotin. L’avocat a précisé que l’une de ces sept personnes, un ancien médecin bordelais, Charles-Henri de Védrines, « a été entendu jeudi » par Stéphane Lorentz, le juge d’instruction en charge du dossier. C’est l’exfiltration puis la plainte en mars de Christine de Védrines, la mère de Guillaume, âgée de 59 ans, qui a permis de mettre fin aux agissements de M. Tilly.

Source : TF1

Par D.H. (avec agence) le 17 décembre 2009

Haut de page