AgenIl ne fallait pas arriver en retard hier à la Fac du Pin, dont l’un des amphithéâtres affichait complet. Sur scène, une brochette d’experts psychiatres, de médecins, d’experts invités de l’Association urgences psychiatriques 47 (AUPA). Dans la salle, des professionnels de l’action sociale, des responsables d’associations et au milieu, un thème : «sous emprise, de l’influence à la manipulation.» Un thème, et des questions comme «sommes-nous tous manipulables ?» ou «quelles perspectives de soins ?»

Dans l’après-midi, Me Daniel Picotin, du barreau de Bordeaux, s’est étendu sur les notions d’emprise et de manipulation mentales. Deux thèmes qu’il connaît pour avoir défendu des victimes de dérives sectaires lors des procès de Robert le Dinh et de l’affaire dites des reclus de Monflanquin. Comme le rappelle cet avocat, «le Lot-et-Garonne peut s’enorgueillir d’être une terre fertile en dérives sectaires.»

Source : La Dépêche du 15/06/13