Au 3ème jour du procès de Thierry Tilly devant la cour d’appel de Bordeaux, les juges ont entendu ce mercredi après-midi les parties civiles , et notamment Diane De Vedrines. Elle avait 15 ans lorsqu’elle a croisé la route du gourou présumé, et elle a raconté les 9 années sous son emprise.

Le prévenu, très en verve depuis le début du procés, a un peu perdu de sa superbe hier lorsqu’il a été confronté aux membres de la famille De Vedrines, qu’il est soupçonné d’avoir tenu sous son influence pendant 9 ans et qu’il a totalement ruiné, en la poussant à se couper du monde. L’audition de Diane de Védrines, la plus jeune de la famille, a été un des moments forts de ces auditions.

Sous le joug de ses tortures psychologiques

La jeune femme, âgée aujourd’hui de 28 ans, a raconté à la barre le quotidien sous l’emprise de Thierry Tilly : la vie à 5 dans un 2 pièces à Londres, puis après le départ à Oxford, jusqu’à 90 h de travail par semaine dans la restauration , 3h de sommeil par nuit, pour reverser ensuite entièrement l’argent à son soi-disant protecteur Une image bien éloignée de celle que le prévenu donne depuis le début du procés.

Le procés des Reclus de Monflanquin se poursuit ce jeudi matin devant la Cour d’Appel de Bordeaux, avec les plaidoiries des parties civiles, puis en milieu d’après-midi, les réquisitions de l’avocat général.

Source : France Bleu du 25/04/13