_

Philippe Lamy, alias maître Ilario, a écopé de quatre ans de prison ferme ce mardi après-midi devant la cour d’appel de Bordeaux, qui a confirmé la peine prononcée en première instance. Ce soi-disant magnétiseur avait transformé en esclaves sexuels trois femmes qu’il tenait sous son emprise mentale.

Philippe LAMY reste en prison la Cour d’Appel de Bordeaux a confirmé ce mardi après-midi la peine de quatre ans de prison ferme prononcée en première instance par le tribunal correctionnel de Libourne à l’encontre de cet homme de 42 ans , reconnu coupable d’abus de faiblesse, agressions sexuelles et exercice illégale de la médecine.

Cet ex-gérant d’un club libertin dans le Médoc, qui se faisait appeler Maître Ilario, avait placé sous son emprise mentale trois femmes, fragiles ou malades, qu’il obligeait à des jeux sexuels sous couvert de ses dons de magnétiseurs .

Quatre ans de prison : c’est aussi la peine qui avait été requise lors de l’audience le 3 octobre. Ce jugement satisfait les parties civiles, soulagées de savoir que l’accusé , incarcéré depuis sa première condamnation, va rester en prison

C’est très important pour les victimes, la justice a reconnu qu’elles n’étaient mi masochistes, ni consentantes, qu’elles n’ont pas affabulé. Les faits sont très graves, mais difficiles à prouver, et nous sommes satisfaits de voir que la cour d’appel nous a entendus ». — Maître Daniel Picotin, avocat des parties civiles.

Pour les parties civiles, il n’y a pas de doute : Philippe Lamy doit être classé dans la catégorie des gourous.

La mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires a conclu dès 2011 dans son cas aux 13 critères de l’emprise mentale. C’est quelqu’un de dangereux, qui ne se remet pas en cause, il est dans le déni, il peut recommencer à sa sortie de prison, mais on est tranquilles pendant quelques années ». — Maître Picotin