MIVILUDES

Rapport 2013/2014 de la Miviludes au Premier ministre

0

Primordiale dans la conduite de l’action de la Miviludes, L’Emprise mentale au cœur de la dérive sectaire est l’objet d’une synthèse des contributions au colloque organisé à son initiative à l’automne 2013. Autre sujet d’étude, dont on mesure chaque jour l’actualité : l’usage d’Internet comme vecteur de propagation de la pensée extrême. Ainsi le rapport contribue à mettre en évidence les ravages du complotisme, dont Internet est devenu le principal support.

Le rapport s’ouvre sur une étude du Professeur Gérald Bronner, spécialiste de sociologie cognitive, qui travaille depuis plusieurs années sur l’univers des croyances. L’approche sociologique des croyances radicales amplifiées par l’utilisation d’Internet permet de comprendre les mécanismes d’adhésion à un discours radical.

Suit une étude approfondie, réalisée par les conseillers de la Mission, sur la résurgence des mouvances New Age sur les sites et les blogs. Elle démontre la redoutable utilisation des technologies modernes par les promoteurs de croyances ésotériques qui peuvent conduire leurs adeptes à des dérives dangereuses pour eux-mêmes et leur entourage. De l’analyse de ces discours foisonnants se dégagent des thèmes qu’il faut savoir repérer. Ce travail se prolongera par l’analyse d’autres types de discours véhiculés sur la toile qu’il est urgent de cerner.

Le rapport rend compte de l’activité de la Miviludes qui se partage entre le traitement des nombreux signalements qui lui sont transmis (quelques 2 400 cas signalés en 2013), majoritairement dans le domaine de la santé ; la formation des agents publics (magistrats, personnels judiciaires, policiers et gendarmes, cadres de santé publique…). Depuis 2014, à la demande du Gouvernement, la Miviludes assure la formation des fonctionnaires chargés de suivre les familles touchées par la radicalisation (à ce jour plus de 1 500 agents publics ont été formés).

Enfin, les contributions des ministères concernés par la lutte contre les dérives sectaires complètent l’information sur l’action des pouvoirs dans ce domaine.

Voir le document

La Miviludes

0

La Miviludes est une mission interministérielle instituée auprès du Premier ministre par décret présidentiel du 28 novembre 2002.

  • Elle mène une action d’observation et d’analyse du phénomène sectaire à travers ses agissements attentatoires aux droits de l’homme, aux libertés fondamentales et autres comportements répréhensibles.
  • Elle coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires et contribue à la formation et l’information de ses agents.
  • Elle informe le public sur les risques voire les dangers auxquels il est exposé et facilite la mise en œuvre d’actions d’aide aux victimes de dérives sectaires.

Sous l’autorité de son Président, la Miviludes est constituée d’une équipe permanente interdisciplinaire dirigée par un secrétaire général, magistrat de l’ordre judiciaire.

Elle est composée de conseillers mis à disposition par tous les ministères concernés par la politique publique de lutte contre les dérives sectaires : Intérieur, Justice, Santé, Economie et Finances, Education nationale, Affaires étrangères.

Elle est organisée en six pôles de compétence, assistés d’un service de documentation/bureau d’ordre et d’un secrétariat.

La Miviludes n’a pas vocation à définir ce qu’est une secte. Elle ne tient pas non plus un registre des mouvements sectaires. Ayant pour mission d’observer et de lutter contre les dérives sectaires, elle s’intéresse aux atteintes pouvant être portées, par tout groupe ou tout individu, à l’ordre public, aux lois et aux règlements, aux libertés fondamentales et à la sécurité ou à l’intégrité des personnes par la mise en œuvre de techniques de sujétion, de pressions ou de menaces, ou par des pratiques favorisant l’emprise mentale et privant les personnes d’une partie de leur libre arbitre.

Elle adresse un rapport annuel au premier ministre dont le contenu est disponible pour le public et édite des ouvrages thématiques pratiques.

Pour plus de renseignements :

MIVILUDES

13, rue Vaneau

75007 Paris

01-42-75-76-08

http://www.derives-sectes.gouv.fr/

Haut de page